DIALOGUE DE CONFINEMENT // Isabelle Salvador

par | 9 Avr 2020

 Qui est-elle et pourquoi ai-je décidé de travailler avec elle ?

Isabelle est la toute dernière arrivée, et comme les derniers sont les premiers, honneur à elle ! Ses pièces embellissent la boutique depuis début mars.
Isabelle est solaire. La première fois qu’elle est entrée chez JOYA BRUSSELS le soleil est entré avec elle.
J’ai aimé son enthousiasme, son dynamisme et sa positivité et last but not least, sa créativité.
Je travaille de deux manières différentes, parfois je contacte par moi-même des artistes qui me « tapent dans l’œil » et parfois ils me contactent eux-mêmes. Les deux options sont possibles et je suis toujours comme une gosse quand je découvre un nouvel artiste que je ne connais pas.
Mais assez parlé, voici les réponses d’Isabelle
* N’hésitez pas à laisser un commentaire sous ce post, elle se fera un plaisir de les lire (et moi aussi )
** PRÉ-COMMANDE : Vous avez flashé sur une de ses pièces ? Contactez-moi et je vous la mets de côté
Bague aux extrémités asymétriques (195€)
1) Comment t’appelles-tu ? Décris-toi en cinq mots.
Je m’appelle Isabelle (Salvador), je suis rêveuse, créative, enthousiaste, pointilleuse, et optimiste.
2) Raconte-nous d’où vient le nom de ta marque ?
Ma marque : « Les Rêveries d’ISSA » …
ISSA vient de la contraction des deux premières lettres de mon prénom et de mon nom… Tout le monde m’appelle Isa (comme la plupart des Isabelle), je me suis dit que ISSA serait un chouia plus original ;)).
Et les Rêveries, bah, je ne fais plus que ça… rêver de bijoux, et le matin quand je me lève, je n’ai qu’une hâte, c’est de foncer dans mon atelier pour donner du corps à mes rêves. La plupart des bijoux que je crée, je les ai rêvé.
3) Te rappelles-tu de ton premier bijou ? À quoi ressemblait-il ?
Le tout premier bijou que j’ai réalisé pour moi, c’était un collier en pâquerettes (je devais avoir 8 ou 9 ans), évidemment, je vous épargne les traditionnels colliers de pâtes réalisés à l’école pour la fête des mères :))
Mais plus sérieusement, le tout premier bijou que j’ai réalisé « pour du vrai », c’était une bague en argent surmontée d’un serti clos contenant une nacre, il y a 5 ans au cours d’un voyage à Bali. C’était dans l’arrière boutique d’un petit bijoutier qui proposait des stages pour arrondir ses fins de mois.
Boucles d'oreilles "i" texturées (125€)
4) Quand et pourquoi as-tu décidé que la bijouterie allait être ton métier ?
De retour de Bali, j’ai tout de suite cherché un cours pour apprendre les techniques de création de bijoux. Ce mini stage avait été révélateur pour moi. J’ai donc appris la technique de la cire perdue avec Tessa Poldervaart à Bruxelles en cours du soir. A l’époque je travaillais en tant que cadre dans une entreprise commerciale dont le cœur de métier était à mille lieux du monde de la création, de l’art ou de la mode. Et, bien que j’ai toujours aimé mon job et m’y consacrais corps et âme, une petite voix grandissante me susurrait que j’étais peut-être en train de passer à côté d’une vraie vocation…
Lorsqu’en février 2019, j’ai été licenciée, j’y ai tout de suite vu une véritable opportunité : j’allais enfin pouvoir vivre de ma passion !
5) Tu nous racontes un secret ?
Heuuuu, là comme ça, je ne vois pas…
6) Que lis-tu en ce moment ?
Pour être honnête, je n’ai pas trop le temps de lire, je suis du genre « workaolique » et dès que je ne suis pas en train de bosser, je culpabilise (je sais c’est mal et j’essaie de me soigner ;)) mais voici un aperçu de quelques livres que j’ai adoré dévorer : « Le parfum » de Süskind – « Le fil du destin » de Maria Dueñas – « Une vie pleine » de Kristin Kimball – « Un appartement à Paris » de Musso – « Entre deux mondes » d’Olivier Norek – « L’attentat » de Yasmina Khadra …
7) As-tu une action positive que tu souhaiterais mettre en place pendant ce confinement ?
Pour moi, l’essentiel est de conserver la « positive attitude », continuer de croire que tout va s’arranger … rapidement. Profiter de ce confinement imposé pour prendre des moments précieux à partager avec les enfants (les miens sont grands, donc assez autonomes, mais c’est l’occasion de créer mes moments privilégiés avec eux, qu’on n’a pas forcément quand on court dans tous les sens).
8) Quel est ton moment préféré de la journée ?
Le matin. Malgré ma tendance au travail acharné, le matin au moment du lever, j’aime prendre le temps de me réveiller en douceur, de prendre mon premier café en observant mon jardin que j’adore, la nature est une réelle source d’inspiration mais aussi de réconfort pour moi.
9) Es-tu plutôt thé ou café ?
Café, sans aucun doute !
10) Qui rêverais-tu de rencontrer ?
Coco Chanel… mais c’est trop tard
11) As-tu une devise ?
Toujours voir le verre à moitié plein – Dans toute chose il y a un joli côté, il faut juste avoir envie de le voir…
12) Qu’est-ce que tu dis quand tu te cognes un orteil ?
J’aimerais dire un truc du genre « saperlipopette », mais en vrai, ce sont des mots un rien plus triviaux qui m’échappent sur le moment.
Bague de la collection "Caviar" (350€)
13) Quel est ton défi bijou durant ces prochaines semaines ?
Je voue une affection toute particulière à la méthode de la cire perdue. 95% de mes créations sont réalisées selon cette méthode. Mais comme je confie la fonte de mes cires à un fondeur, et que je ne peux plus y aller (confinement oblige), je me suis dit que c’était l’occasion de lancer une collection « métal ». J’ai déjà commencé et je m’amuse beaucoup !!
Je prends des cours de « métal » avec Claire Lavendhomme depuis plusieurs mois, c’est l’occasion de les mettre à profit.
Par ailleurs, j’ai fait l’acquisition de quelques jolies pierres dernièrement (Labradorites, Agate rose, Œil de Faucon…) et j’ai très envie de les mettre en valeur dans de jolis bijoux uniques.
14) Raconte-nous une blague !
Aux personnes nées en 1970, vous pensiez que 2020 était l’année de la cinquantaine ? Et bien, bonne nouvelle ! C’est l’année de la quarantaine !! Bon, elle n’est pas de moi hein, mais elle est de circonstance
Collier 5 carrés texturés (165€)
odio at dolor vel, sem, elit. eget mi, elementum venenatis

Pin It on Pinterest