DIALOGUE DE CONFINEMENT // Jean Canivet

par | 10 Avr 2020

Qui est-il et pourquoi ai-je décidé de travailler avec lui ?

Jean, c’est un petit moineau dans un corps d’homme. Il est exactement comme ses bijoux : Ses créations sont massives et faites de gros cailloux qu’il récolte le long de ses balades et voyages,
mais elles sont d’une fragilité et d’une sensibilité folles. Il ne m’en fallait pas plus pour être séduite et pour vouloir travailler avec lui.

Ce que je « regrette » dans l’univers de la mode et donc aussi dans celui du bijou (et qui se retrouve dans beaucoup d’autres domaines), c’est que l’on va souvent juger ton travail selon ton bagou, ton côté « marketeur » et ta niaque de foncer dans le tas. Alors certes, c’est positif et important mais ce n’est pas QUE cela. En étant directrice de ma galerie, j’ai la chance de pouvoir prendre le temps de découvrir le travail d’artistes plus réservés et, sans doute parce que je fais partie de cette même famille, ça me tient particulièrement à cœur de mettre en avant le travail de ces artistes-là.

Son questionnaire pourra vous sembler brut mais il faut lire entre les lignes 🙂 C’est d’une mignonnerie intense !

* N’hésitez pas à laisser un commentaire sous ce post, il se fera un plaisir de les lire (et moi aussi )
** PRÉ-COMMANDE : Vous avez flashé sur une de ses pièces ? Contactez-moi et je vous la mets de côté
Le serpent qui ...
1) Comment t’appelles-tu ? Décris-toi en cinq mots.
Jean.
Je me décris comme incertainement vieux, certainement âgé.
Timide/mental.
Paresseux-actif.
Curieux.
2) Raconte-nous d’où vient le nom de ta marque ?
« Bijoux de Jean » le prénom doit y être pour indiquer que c’est bien moi le créateur ou le coupable de ces pièces. Le mot « bijoux » ne me plaît pas car il est trop général, mais tout autre mot serait tout aussi imprécis.
3) Te rappelles-tu de ton premier bijou ? À quoi ressemblait-il ?
Oui. Un très beau galet ovale noir moucheté placé en suspension sur un socle en bois élégamment sculpté (pas par moi). Symbolise un départ.
Émotion
4) Quand et pourquoi as-tu décidé que la bijouterie allait être ton métier ?
Jamais, c’est trop tard. La création de ces pièces m’aide à m’exprimer.
5) Tu nous racontes un secret ?
Non.
6) Que lis-tu en ce moment ?
Je lis « Souvenirs de l’Avenir » de Siri Hustvedt. Ca me prend du temps. Si on ne me l’avait pas offert, je ne l’aurais pas choisi. Mais je suis content tout de même de le lire.
7) As-tu une action positive que tu souhaiterais mettre en place pendant ce confinement ?
Renouer avec l’écriture ou écrire encore.
8) Quel est ton moment préféré de la journée ?
Moment de prendre un café. De préférence pas n’importe où.
9) Es-tu plutôt thé ou café ?
Café.
10) Qui rêverais-tu de rencontrer ?
Plutôt revoir des personnes disparues. Je ne cherche pas à faire de nouvelles rencontres, j’aurais aimé compter Brassens parmi mes amis, mais j’ai vraiment quelques amis aussi beaux.
11) As-tu une devise ?
Accepter.
12) Qu’est-ce que tu dis quand tu te cognes un orteil ?
Banalement, je crie « merde ».
Petit ventre
13) Quel est ton défi bijou durant ces prochaines semaines ?
Exprimer le temps, le vide. C’est en chantier.
14) Raconte-nous une blague !
Je n’aime pas les blagues.
Tête à queue
Voir les autres dialogues de confinement : ça se passe juste ici.

Pin It on Pinterest