DIALOGUE DE CONFINEMENT // Joaquin Olarreaga

par | 27 Avr 2020

     Qui est-il et pourquoi ai-je décidé de travailler avec lui ?

Avec Joaquin, nous nous sommes rencontrés par « bijoux interposés ».

La toute première fois que j’ai découvert son travail, c’était lors d’une exposition organisée par notre école, l’Institut Jeanne Toussaint. Mon diplôme date d’il y a un moment, mais j’aime y retourner pour découvrir de nouveaux talents mais aussi – je l’avoue – pour entretenir le chouette lien que j’ai tissé avec toute la team des Arts et Met. (Carole si vous lisez ceci, désolée pour l’appellation erronée ;-)). Bref, cette fois-là, je suis tombée sur ses pièces et mon instinct m’a soufflé à l’oreille : « c’est prometteur tout ça ! ».

Quelques mois sont passés et, un jour, Joaquin est entré dans mon magasin et m’a expliqué sa volonté d’y exposer son travail. J’ai évidemment tout de suite reconnu ses créations.

Pour la petite anecdote, ceux qui me connaissent bien savent que je ne suis pas physionomiste pour un sou, mais que quand il s’agit de reconnaître un bijou parmi mille … on peut me faire confiance !).

Bref … Bien que son travail ait été soigné et parfaitement réalisé, j’ai eu – lors de cette première rencontre – le sentiment que sa collection manquait de cohérence globale. Il a tout de suite compris, m’a dit qu’il avait plein d’idées en tête et est reparti.

Après quelques mois, il est revenu avec une toute nouvelle collection. Et là : coup de cœur ! Elle rassemblait tout ce que j’aime : de la rigueur dans le travail, de la cohérence et beaucoup de créativité. Je vous laisse donc imaginer que c’est ce jour-là qu’est née notre collaboration.

Je suis encore beaucoup trop longue, je vous laisse découvrir son interview.
Bonne lecture <3

* N’hésitez pas à laisser un commentaire sous ce post, il se fera un plaisir de les lire (et moi aussi )
** PRÉ-COMMANDE : Vous avez flashé sur une de ses pièces ? Contactez-moi et je vous la mets de côté
1) Comment t’appelles-tu ? Décris-toi en cinq mots.
Joaquín Leandro Olarreaga Rico.
Créatif, contemplatif, humoriste, maniaque et romantique (mouvement artistique).
Boucles d'oreilles asymétriques
2) Raconte-nous d’où vient le nom de ta marque ?
Mon prénom et mon nom de famille.
 
3) Te rappelles-tu de ton premier bijou ? À quoi ressemblait-il ?
Sincèrement je ne me souviens plus de mon premier bijou, ce fut un travail d’école. Mais j’étais assez doué ou motivé dès le début (sans fausse prétention). Un de mes premiers bijoux a été une bague solitaire avec un chaton en forme de couronne. En stage avec Daniel Asfar chez Evangelo dans ma première année à L’EFPME.
Bague « Dans les profondeurs de l’étang »
4) Quand et pourquoi as-tu décidé que la bijouterie allait être ton métier ?
Ce n’est pas encore mon métier, je n’en vis pas encore. Je pense que je devrais vous raconter ma vie pour comprendre les bonnes et mauvaises raisons qui m’ont fait arriver là où je suis. Pour simplifier, c’est après une reconversion professionnelle, grâce à ma passion retrouvée pour les pierres, une grande créativité, une vision romantique du travail artisanal et un goût pour le design.
5) Tu nous racontes un secret ?
Ce n’est pas vraiment un secret, mais je suis nul pour la mode, je ne m’y connais pas et ça me fait chier. Donc je dois faire des acrobaties mentales pour me justifier. Heureusement il y a le bijou contemporain (mais j’ai un mépris profond pour le milieu de l’art contemporain en général, ou en tout cas, pour ce qu’il est devenu au niveau institutionnel). Et oui mon cerveau est un grand acrobate.
6) Que lis-tu en ce moment ?
Le symbolisme du corps humain d’Annick de Souzenelle.
  Boucles d’oreilles Intichinpu 2
7) As-tu une action positive que tu souhaiterais mettre en place pendant ce confinement ?
Je ne sais pas si la question concerne la communauté ou mon égoïste vie. Pour l’instant j’essaye d’instaurer une routine assez rigoureuse : Se réveiller tôt, douche froide, etc. Je ne sais pas si la douche froide ça compte comme action héroïque pour sauver le monde ?
  
8) Quel est ton moment préféré de la journée ?
Quand je suis à l’atelier, ça me donne un cadre apaisant et romantique. Sinon j’aime les ballades dans les bois, le matin ou en fin de journée.
9) Es-tu plutôt thé ou café ?
En ce moment plutôt café, mais ça change.
10) Qui rêverais-tu de rencontrer ?
Mon maître spirituel.
Bague Parabole
11) As-tu une devise ?
« Sois le changement que tu voudrais voir dans le monde » Si je ne dis pas de bêtise on attribue cette phrase à Gandhi.
12) Qu’est-ce que tu dis quand tu te cognes un orteil ?
« Aï mamacita que riico ! »
13) Quel est ton défi bijou durant ces prochaines semaines ?
J’ai trop de bijoux en tête. Et oui généralement ils sautent l’étape dessin. Le défi c’est de vite leurs donner vie.
  
14) Raconte-nous une blague !
Quel est le point commun entre un lampadaire et une girafe ?
Qu’avec aucun des deux on peut faire de la confiture de fraise.
Boucles d’oreilles Borealis

Pin It on Pinterest