Un billet doux pour la Saint-Valentin <3

par | 13 Fév 2017

Et oui, tic-tac, tic-tac, … la fête de l’Amour avec un grand A pointe le bout de son nez !

J’avoue, quand m’est venue l’idée d’écrire un article sur cette fête, j’étais légèrement mitigée. Scinder les célibataires et les amoureux ne me réjouissait pas des masses, mais finalement, n’était-ce pas l’occasion de jouer le jeu et de comprendre d’où cette fête venait?

En tant que créatrice de bijoux, créatrice de ce petit objet icône de l’amour, ne devais-je pas m’asseoir un instant et réfléchir à cet événement et à son origine ?!

L’origine

J’ai beaucoup lu ! J’ai appris plein de choses intéressantes ! En réalité, la fête de l’amour ne s’est pas installée du jour au lendemain. Non, plusieurs histoires, dans l‘évolution du Christianisme ont marqué cette fête. La Grande-Bretagne, elle, nous raconte même carrément autre chose.

Tout commence apparemment dans la Rome Antique. Chaque 15 février, une fête païenne nommée « les Lupercales » se déroulait en hommage à Faunus Lupercus, dieu de la fécondité. On organisait un grand banquet durant lequel les jeunes hommes tiraient au sort une femme avec qui ils allaient passer la soirée.

Au IIIe siècle, l’empereur Païen Claude II le Gothique, trouvant que les hommes mariés étaient moins disposés à combattre, fit interdire le mariage. C’est à ce moment là, en pleine période de conversions au Christianisme, que nous entendons parler pour la première fois de Valentin. Ce prêtre, convaincu des vertus de l’amour, continua à le célébrer et à marier les couples dans le plus grand secret.

Il s’est entendu dire, qu’après avoir rendu la vue à une femme, celle-ci commença à s’occuper de lui. Pour la remercier, celui-ci lui envoyait des mots doux signés « ton Valentin ». Ces billets doux seraient à l’origine de nos déclarations d’amour épistolaires.
Le pauvre Valentin fut exécuté le 14 février en l’an 268, pour avoir trahi les lois de l’Empire Païen.

Plus tard, en 494, le Pape Gélase Ier interdit la fête (trop) Païenne des Lupercales et la remplaça par une commémoration de Saint-Valentin le 14 février. Valentin devint ainsi le saint patron des amoureux.

Mais encore?

En Grande Bretagne, l’histoire est plus simple mais certainement pas moins mignonne. On commença à fêter la Saint-Valentin au XIV siècle. On fêtait les amoureux le 14 février car, selon la croyance populaire, la saison des amours chez les oiseaux commençait à cette période.

Voilà pour ce qui est de l’origine de la Saint-Valentin. Ce pauvre homme se sacrifiant au nom de l’amour devint finalement l’icône de ce dernier !

Mais au final, que faut-il retenir ?

Certes, au 21ième siècle, nous avons transformé cette fête en un petit stéréotype commercial. Certes, l’attente du cadeau de son ou de sa dulcinée est parfois devenue déraisonnable. Certes, cette fête est axée sur les amoureux… Mais pourquoi ne revenons-nous pas à son origine ? Le petit mot doux de Valentin ?

Lorsque j’étais en secondaire, nous pouvions acheter pour une somme dérisoire des cœurs en papier pour y écrire nos mots doux. Le jour de la Saint-Valentin, une grande distribution avait lieu. Amoureux ou amitieux, nous recevions les cœurs et les petits mots de nos amis.

citation JOYA BRUSSELS Envie de tes mots...

Sans vouloir tomber dans le conseil à l’eau de rose, pourquoi ne referions-nous pas cela aujourd’hui ? À l’heure où les reproches et les non-dits fusent sans relâche, à l’heure où le jugement d’autrui semble tellement aisé, pourquoi ne prenons-nous pas cinq petites minutes pour dire aux gens que nous aimons que nous les … aimons ?

Vous manquez d’inspiration ? Voici un lien vers le Pinterest de JOYA BRUSSELS. Je vous ai rassemblé quelques belles idées sur le tableau « MoodInspiration » ; )

Citation JOYA BRUSSELS You are worth my time Citation JOYA BRUSSELS I love TODAY Citation JOYA BRUSSELS You are gold baby, solid gold.

Bon, en fait, je suis carrément tombée dans le cliché… j’avoue ; )
Trop tard, j’assume !
Revenons à cette époque un peu innocente où on se disait des choses belles !
En tout cas de mon côté, je vais jouer le jeu ! Certes c’est un peu niais, mais n’est-il pas mignon d’être niais de temps en temps ?

Et le bijou dans cette histoire ?

Oui, effectivement, je serais une très mauvaise commerciale si je ne parlais pas des bijoux. : )
Le bijou c’est un petit objet « OVNI ». C’est une petite parenthèse sentimentale. C’est un objet de valeur mais qui souvent en a bien plus dans sa symbolique que dans ses matériaux. Le bijou raconte des histoires et ce depuis la nuit des temps. Il est secret ou se porte avec allure et fierté pour faire passer un message. Il peut être extrêmement extravagant ou infiniment intime. Il peut être transmis de générations en générations ou créé et pensé pour soi ou pour l’être aimé. Il exprime la joie, la peine, le souvenir, l’amitié, la peur, la fierté, le dépassement de soi, l’amour … Il peut exprimer chaque sentiment auquel nous sommes confrontés et ce tout au long de notre vie. C’est pour cette raison précise que je suis tombée amoureuse de cet Art !

Pour la Saint-Valentin, ainsi que pour d’autres occasions, je travaille beaucoup sur-mesure pour permettre à ma clientèle de transmettre à leur tour leur message. Tous les créateurs présents dans la galerie offrent aussi cette possibilité. La personnalisation d’un bijou passe d’une création 100% sur-mesure à une mini gravure ou modification qui aura tout son sens pour la personne qui portera le bijou.

Et si on reliait ces deux idées en créant ensemble un bijou portant votre message :

mot doux sur un bijou JOYA BRUSSELS

Je l’ai déjà abordé dans mon précédent article, mais je pense que c’est la force de ce métier. La bijouterie c’est de l’artisanat et l’artisanat a cette force que d’autres disciplines n’ont pas. La bijouterie est profondément à l’écoute de sa clientèle et en ce qui me concerne, j’adore ça ! Je pourrais vous en parler pendant des heures ! Vous raconter des bribes d’histoires, des moments douloureux ou profondément joyeux que je vis au travers de mes différentes rencontres ! Je pourrais vous dire combien ça me fait plaisir d’avoir des nouvelles de mes bijoux, comme s’ils étaient mes petits. J’écrirais d’ailleurs un autre article sur le sujet : )

Revenons à la Saint-Valentin. Que faire ? Que penser ? Qu’organiser ?

Finalement fiez-vous à vous-même. Pensez à communiquer, on ne le fait tellement plus à notre époque ! Que ce soit en offrant un bijou (ou autre chose, je ne suis pas sectaire : )) ou en écrivant une petite carte, soyez vrais ! Et pensez à Valentin et à ses petits mots doux. Que vous soyez en couple ou célibataire, il y a certainement des gens que vous aimez qui apprécieront un petit mot d’amour ! Pour conclure, pensez à ce que je disais plus haut, soyons niais que diable !

pssst, n’oubliez pas <3 :
« enjoy the little things ! »

Créativement vôtre

PS : Il ne vous reste plus que quelques heures pour participer au concours Facebook de JOYA BRUSSELS et tenter de remporter un chèque cadeau de 100€ pour un bijou personnalisé. Ça se passe ici.

Pin It on Pinterest